0
Interviews

Interview en Véganie #10 – La Freeglaneuse

Aujourd’hui en Véganie, nous accueillons avec joie Cora, alias La Freeglaneuse (qui vient de « freeganisme »)

À l’heure où je rédige cet article, elle gère une page Instagram de bientôt 6000 personnes, basée sur le thème du véganisme et du freeganisme. 

Le freeganisme ? C’est un style de vie engagé dans lequel on consomme ce qui est vegan ET gratuit, afin de limiter et dénoncer le gaspillage alimentaire.

J’ai découvert sa page notamment grâce à son hashtag « #cassetonclichévegan » qu’elle a lancé en story, où de nombreux comptes étaient invités à partager des recettes allant à l’encontre des clichés les plus récurrents. (cuisine fade, compliqué ou trop simple, peu variée etc…)

Je lui laisse la parole.

 

Peux tu te présenter ?

Hello, je m’appelle Cora mais on me connait sans doute un tout petit peu plus sous le nom de La Freeglaneuse sur Instagram.

J’y partage pleins de recettes vegan au quotidien, et je parle un peu d’autres sujets comme le freeganisme.

recettes vegans

 

Parle nous de ton projet en tant que « La Freeglaneuse », que cherches tu à partager ?

Initialement, je vivais simplement en Allemagne et je voulais partager toutes mes trouvailles freegan, ainsi que mon mode de vie de manière globale (écolo, minimaliste, zéro déchet et recettes véganes).

Par la suite, je me suis prise au jeu de la création de recettes et de la photographie culinaire (au point d’en devenir accro *rires*).

Aujourd’hui, le compte tourne presque uniquement autour des recettes véganes, autant par passion de la cuisine que pour sensibiliser au véganisme.

Je pense sincèrement que la critique et les remarques négatives n’ont jamais rendu quelqu’un vegan.

Cependant, en donnant envie avec de bons plats, grâce une approche incitative, j’ai l’impression que ça marche un peu plus.

Comment as-tu vécu la pandémie, est-ce que ça a affecté ton projet ? 

C’est « grâce“ à la pandémie que j’ai lancé le compte!

Car en effet j’avais deux fois plus de temps pour cuisiner, prendre des photos, créer un podcast etc…

J’ai pu m’investir à fond.

 

Que penses-tu d’Instagram comme outil de communication? 

Beaucoup critiquent (à raison) Instagram sur certains aspects, mais personnellement, cette plateforme ne m’a amené que du positif.

De très belles rencontres bien sûr, mais aussi des opportunités professionnelles et des compétences.

Bien utilisé, cela peut-être un super outil pour s’informer, apprendre, transmettre et rencontrer des gens qui nous ressemblent.

 

Quel a été l’élément déclencheur de la création de ta page ? 

Je voulais crâner avec le freeganisme et les possibilités de nourriture gratuite que cela apporte (et faire la donneuse de leçon avec mon mode de vie parfait.).

Plus sérieusement, dans la vie j’étais toujours celle qui avait les petites astuces ou les bons conseils à donner.

J’avais bien envie de partager tout ça, tout en faisant découvrir le freeganisme à un maximum de personnes.

Je n’en avais parlé qu’à une seule amie, qui m’a profondément encouragée, ce qui m’a aidé dans la phase de lancement.

C’était également un bon moyen de faire face à la solitude en temps de pandémie.

 

As-tu eu des freins dans le lancement de ton projet ? 

Pas de freins extérieurs mais quelques doutes, ainsi qu’un micro syndrome de l’imposteur qui n’a finalement pas fait long feu.

 

Est-ce que c’est un projet temps plein / que fais-tu à côté sinon?

En termes de temps, je me suis investie à 100%, autant que si c’était un travail à plein temps.

J’étais étudiante mais j’avais la chance de ne presque jamais avoir cours et de pouvoir passer toutes mes journées à faire ce que je voulais

(à savoir: cuisiner, photographier et manger *rires*).

 

Quelles sont les différentes valeurs qui te guident ? Comment les exprimes-tu ? 

Le véganisme et l’écologie sont mes deux véritables piliers.

Il y a une philosophie que j’essaye d’appliquer au mieux :

« Agis de façon à ce que si tout le monde faisait comme moi, alors cela irait mieux sur la planète“. 

Donc j’essaye au maximum de ne pas avoir « d’impacts négatifs“ sur notre environnement, et cela passe en grande partie par nos choix de consommation.

Je suis assez d’accord avec l’image selon laquelle nous votons avec notre porte-monnaie.

Ce que l’on achète au quotidien a sans doute plus de pouvoir qu’un vote tous les 5 ans.

Cependant, je crois que la responsabilité n’est pas uniquement celle du consommateur, et que des changements systémiques de la part des Etats et des entreprises sont nécessaires.

 

As-tu des inspirations que tu pourrais partager avec nous? D’où viennent-elles ? Pourquoi cela t’inspire ? 

Oui beaucoup ! Rien que sur Instagram il y a des personnes fondamentalement douées en cuisine, photographie ou qui s’engagent et se battent à fond pour ce qu’elles pensent juste.

J’aurais envie d’en citer 100 et d’expliquer à chaque fois pourquoi je les adore, mais je vais être concise avec juste quelques comptes Instagram:

Claire Vallée (cheffe de l’ONA), Marie Laforet, Mélanie le cul de poule, L’Herboriste végétale, Mangeuse d’herbe, Sophia Hoffmann, mais aussi et surtout des personnes un peu plus proches comme Muelle (@sweetcuisinepb) ou Kathleen (@Plantetonassiette)

 

Comment vois-tu ton projet sur le long terme ? Quels sont tes projets ? 

J’ai énormément d’énergie et de projets, mais j’ai toujours peur qu’en parler m’attire de la malchance donc… je me tais pour l’instant *rires*.

Je peux simplement dire qu’il y a l’envie de développer la création de contenu culinaire et la photographie de manière professionnelle.

Et dans certains rêves, j’ouvre un café ou une boutique bio et vegan afin de faciliter l’accès à des initiatives anti-gaspi et freegan là où je serai…

 

Comment envisages- tu l’évolution de ces problématiques et sujets que tu abordes dans les prochaines années ? 

J’espère un certain éveil des consciences concernant la souffrance animale et les standards de consommation actuels.

Mais surtout de vraies actions impactantes.

Concrètement: go vegan et arrêtez et jeter les bananes trop mûres!

 

Si on ne devait retenir qu’un message de toi, quel serait-il? 

Régalez-vous et laissez les animaux tranquilles.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :