Interviews

Interview en Véganie #8 – Raphaëlle (@Mûre & Noisettes)

juillet 18, 2020
Raphaëlle Mure et noisettes

Être vegan, c’est avant tout une question de bien-être animal. 

Pour Raphaëlle, la créatrice de la chaine Youtube Mûre et Noisette , c’est une évidence.

Stop aux gourous qui vendent le véganisme pour « une plus belle peau » ou « perdre 15kg ». 

Alors oui, l’alimentation végétale a des avantages. Non, ce n’est pas une solution miracle.

Pour autant, c’est abordable. C’est un superbe engagement. Je laisse Raphaëlle te raconter son parcours, sa démarche, son positionnement

Pourquoi t’es-tu lancée dans le véganisme ? Peux-tu présenter ton parcours ?

Je suis devenue vegan il y a 4 ans et demi, suite à de la documentation personnelle. 

Je voulais initialement devenir végétarienne. 

Très vite je suis allée jusqu’au véganisme car ce n’est pas beaucoup plus compliqué. 

J’ai changé en quelques semaines seulement.

C’est depuis que j’ai vu le documentaire Earthlings que j’ai réalisé que je ne pourrais plus revenir en arrière. 

Rapidement, je me suis rendu compte que les gens portent très peu d’attention, ou de considération, à ce mouvement. 

Alors qu’en soit, c’est quelque chose de super d’arrêter d’exploiter les animaux. J’ai donc souhaité communiquer sur ce sujet.

J’ai commencé à en parler, à faire circuler quelques vidéos sur les abattoirs, tout en essayant de ne pas inonder avec ces images chocs.

Je partageais aussi des idées de repas, mes listes de courses, des idées petits budgets pour les étudiants… 

Dans l’alimentation végétalienne, il peut y avoir un côté « inaccessible » basé sur des produits chers comme l’avocat. J’ai décidé de rendre le projet plus abordable, pour qu’il soit en accord avec tous les budgets. 

Je trouve également que certains vegans s’éloignent un peu trop du sujet initial.

En mettant énormément l’accent sur la santé, tout en proposant des alternatives crues, sans gluten… Alors que le but initial c’est principalement la cause animale.

L’idée c’est de manger comme avant, mais végétal. Ça permet de faciliter la transition. Autrement on est vite submergé par trop de tendances compliquées à mettre en place qui font perdre de vue l’objectif premier. 

Effectivement, manger végétal est tout de même plus sain. Et tant mieux si on peut en tirer des bénéfices personnels.

L’idée reste de se fait plaisir, il n’y a pas besoin de se pendre la tête, ni d’exploser son budget.

Il y a quelques mois j’ai commencé une chaine Youtube pour toucher un public « moins vegan » qui est intéressé par ce mode de vie, via l’aspect budgétaire.

Finalement, beaucoup des personnes qui me suivent n’ont pas encore adopté un régime vegan, et c’est super car on peut ainsi faire de la pédagogie et habituer les gens à ce mode de vie. 

 

Est-ce que ton alimentation a un impact sur ton métier ? 

Dans mon métier, je suis cuisinière dans un restaurant vegan vers Marseille.

Je suis curieuse de voir si la création de contenu sur Youtube me permettra d’être indépendante financièrement, ou si je m’orienterai vers un job d’appoint.

Mais mes deux activités sont très liées. 

 

Est-ce que ce mode de vie peut-être mal perçu ? Pourquoi ?

C’est forcément mal perçu par certaines personnes (comme tout).

Avec le véganisme, on ajoute une contrainte : rien qu’en nous regardant manger, les gens peuvent avoir l’impression qu’on les attaque. « Il pense que je suis un meurtrier, donc je vais le/la déstabiliser pour prouver qu’il/elle a tort ».

Ça arrive de se prendre des remarques reloues sans avoir rien demandé. 

Au départ, on est impressionnable

Finalement, si la personne est juste en quête d’informations, c’est toujours avec plaisir. 

Le vrai biais, c’est souvent que la personne en face va essayer de te démontrer que tu n’es pas parfait.

Personne n’a jamais dit que les vegans étaient parfaits. Mais effectivement il y a des impacts positifs qui ne sont atteignables qu’avec un régime végétalien. Ce genre de débat n’a pas trop de sens. 

En général, soit les gens s’en fiche éperdument, soit ils ne sont pas au courant, soit « c’est vraiment super, mais moi je ne pourrais pas ». 

 

Quel est ton point de vue sur la différence entre les Végétariens VS Vegans ?

D’un point de vue alimentaire, il n’y a pas tellement de différence.

D’un pont de vue éthique, le végétarisme est selon moi, un chemin en cours pour devenir vegan

Le problème des végétariens (surtout débutants), c’est qu’ils vont souvent se rabattre sur une consommation excessive d’œufs et de fromage. Dès lors, l’impact est assez proche d’un régime omnivore. Et même pour la santé, ce n’est pas optimal de consommer de consommer des œufs et du fromage à chaque repas. Alors je dirai que c’est bien pour commencer, c’est sur que c’est mieux que rien, mais ce n’est pas forcément l’objectif à atteindre. 

Je trouve cependant qu’il y a également une différence, avec les végétariens qui font des POA (produit d’origine animale) une exception, et qui s’inscrivent donc dans une démarche beaucoup plus proche des végétaliens. 

Par ailleurs, lorsque l’on va au restaurant, je pense que c’est bien de ne pas avoir peur de demander des alternatives végétaliennes.

Ça prouve qu’il y a de la demande et c’est ça qui fait changer les choses. 

 

As-tu la sensation d’avoir « perdu » quelque chose en changeant ton alimentation ? et « gagner » ? 

J’ai gagné plusieurs choses : j’ai appris à cuisiner, j’ai rencontré plein de gens, j’ai découvert plein de restaurants dans lesquels je ne serai pas forcément allée…

Et du côté « perdu » … Je dirai qu’il a été dur d’abandonner le fromage. 

Le côté « facile » des restos entre amis, mais finalement avec le temps les gens se sont habitués et sont souvent d’accord qu’on aille manger ensemble dans des endroits vegans.

Mes proches font beaucoup d’effort sur l’alimentation.

Finalement, j’ai juste perdu la facilité d’acheter les sandwichs triangles pas bons à 2€ 

 

Quels sont les arguments « pro viande » que tu comprends le moins ?

Moi j’achète chez le boucher, c’est beaucoup mieux ». Alors… Le boucher ne fait pas des massages aux vaches dans son arrière-boutique

1 – On a toujours fait comme ça : ce n’est pas une excuse, et ce n’est pas forcément vrai. Il y a 100 ans, l’alimentation était totalement différente. Elle était beaucoup plus proche du végétalisme (beaucoup de légumineuses, céréales, pain, légumes… 

La viande restant exceptionnelle et les produits laitiers très rares. Pour moi c’est un argument fallacieux.

2- Les arguments liés à la santé : « c’est dangereux / on ne peut pas construire du muscle ». On ne compte plus les athlètes vegans, et une documentation de plus en plus fournie démontre bien qu’il n’y a pas de problème de santé avec une alimentation bien menée. 

3- « Les vidéos d’abattoirs c’est horrible, il faut trouver une manière plus respectueuse de le faire. Moi j’achète chez le boucher, c’est beaucoup mieux ». Alors… Le boucher ne fait pas des massages aux vaches dans son arrière-boutique. L’animal ne veut pas mourir, on ne peut pas le tuer de manière respectueuse. Si on traite bien les animaux, c’est encore pire finalement. C’est de la trahison…

Ou quand les gens disent « j’aimerai qu’on trouve une manière respectueuse de tuer les animaux comme l’euthanasie »… bonne idée de mettre un produit chimique qui le tue et de le manger après. 

On euthanasie un animal car il souffre. On enterre un chat, on ne le mange pas, car on a du respect pour lui. Si tu as du respect, initialement, tu ne le tue pas.

Ce sont des excuses pour pas changer plutôt que de vrais arguments.

Finalement, tant qu’il n’y a pas de mauvaises foi en face, les arguments vegans sont gagnants

 

Comment gérer la question de la B12, et cet argument « nous ne sommes pas fait pour être vegans, ce n’est pas naturel, il nous manque la B12 » ? 

Notre mode de vie n’est absolument pas naturel : on prend des médicaments, on se colore les cheveux, on met des chaussures, on conduit des voitures…

Et c’est la B12 pose problème ? Selon moi, c’est juste pour embêter la cause. 

Quand vous prenez des médicaments parce que vous êtes malades, ce n’est pas naturel non plus. 

Le problème c’est que ça va amener certaines personnes à ne pas se complémenter en B12 et c’est une mauvaise idée, car c’est nécessaire

Ça permet une bonne circulation sanguine. Un bon maintien du cerveau.

On a la chance de pouvoir le faire.

On peut faire un effort pour une petite gélule de B12.

C’est vendu a plein de gens qui sont carencés de + de 50 ans, c’est utilisé dans plein de céréales pour enfants etc.

La seule polémique réside dans l’alimentation vegan. Je vous laisse tirer les conclusions. 

 

Quel est ton degré d’engagement sur la cause environnementale ? 

Le véganisme s’inscrit dans une démarche environnementale. Mais je suis moins stricte sur « la cause environnementale » en général, car c’est trop vaste, il y a énormément de points sur lesquels on doit agir.

Dès lors qu’on a un mode de vie occidental il y a plein de choses qu’on devrait changer.

La cause animale je suis stricte car c’est plus facile.

Je compte aussi la charge mentale de chaque individu. On nous fait croire que nos actions individuelles vont tout changer (et il faut changer à titre individuel), MAIS il y a une grosse part qui est liée à la collectivité, aux entreprises…

Je fais plein d’efforts, je n’ai pas de voiture, pas de chauffage, je vis dans une petite surface, je suis vegan etc… 

Mais j’essaye de ne pas me prendre la tête. Ça me tient beaucoup a cœur mais je ne suis pas parfaite. 

Dans tous les cas, nous ne cherchons pas quelques personnes parfaites, mais plein d’efforts partout, ou chacun fait des efforts là où il peut. 

Si nous sommes 1% absolument parfait on ne change pas grand-chose.

Si nous sommes 70% à 50% « parfait », ça aura beaucoup plus d’impact 

 

Quelles sont les ressources (livres, documentaires, interviews, articles…) qui t’ont convaincue de devenir vegan ? 

En documentaires, je recommande : Dominion, Earthings.

Je ne suis pas fan de What the health, ce sont, selon moi, des arguments trop critiquables. 

Cowspiracy n’est pas mal, mais très orienté environnement, et on parle très peu de la cuse animale. 

En ce qui concerne The Game changers : il fait trop propagande vegan, c’est très critiquable (ça reste une expérience facile à l’américaine, mais si la personne qui regarde est pointilleuse … bof)

 

Quels est le conseil pour se lancer ? 

Le véganisme n’est pas un régime miracle qui va te faire changer ton poids, ta peau etc… Appâter les gens via ce biais, ça créé des personnes qui se lancent pour de mauvaises raisons… 

Il faut se lancer pour les bonnes raisons.

Le véganisme n’est pas un régime miracle qui va te faire changer ton poids, ta peau etc… Appâter les gens via ce biais, ça créé des personnes qui se lancent pour de mauvaises raisons… 

Après, ils disent « j’arrête d’être vegan » et font une grosse vidéo Youtube titrée « le véganisme ne marche pas » et desservent encore plus la cause.

Selon moi, l’argument santé n’est pas assez puissant vis-à-vis de l’argument éthique.

Je recommande vivement le site « Vegan Pratique » de L214 qui est vraiment excellent. Il cite 20 sources à chaque fois.

Ça aide les débutants, c’est un des sites que je recommande le plus. Ça allie cause animale avec les arguments santé sans en abuser. 

 

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

%d blogueurs aiment cette page :